Le(dancing bag – Saison 4, automne/hiver

Une énergie nouvelle faite de rouge, de noir et de bronze

Cet hiver Amalia Mattaör a insufflé dans ses Dancing Bags une énergie nouvelle faite de rouge, de noir et de bronze créant des bijoux toujours aussi rock et glamour. Une Twiggy des temps modernes et l’esprit d’une Deneuve dans «Belle de jour», inspirantes et fatales.

Les Dancing Bags se font pochettes-menottes, ou brassards modernes et fonctionnels, terriblement chics, tel des parures de la Renaissance, de véritables fraises guerrières dignes des portraits de Marie de Médicis. Ces Dancing Bags, atypiques et intemporels, sont de véritables bijoux, graciles et féminins. Ces objets de design sont des symboles de liberté.

Le prolongement de nous-mêmes dans un esprit de morphing avant-gardiste et contemporain

Les cuirs sont lisses, métalliques, ouatinés et tendre, ou encore découpés au laser comme une dentelle moderne. Amalia travaille toujours la peau de poisson, ici la perche, avec des finitions or ou argent, tel le python d’une nouvelle ère, toujours éco-friendly. L’esprit des bijoux s’illustre à travers des chaînes, cristaux, plumes et pierres minérales qui résonnent tels des parures de reines.

Le Dancing Bag est à la fois le prolongement de nous-mêmes dans un esprit de morphing avant-gardiste et contemporain. Un nouvel objet est né. Ici, le vêtement devient presque accessoire.


English version
Copyright © 2014 Amalia Mattaör. Tous droits réservés.